Histoires de randonnées "per los chamins de Perigord"

En canoë

rando_canoe_DordogneAvec ses nombreuses rivières offrant 637 km de voies navigables, le département de la Dordogne se prête idéalement aux activités de canoë-kayak.

Des haltes nautiques publiques permettent un accès à l’eau public et sécurisé

Liste des prestataires, des itinéraires par rivière ici : http://www.dordognecanoe.com/

 

La Dronne : elle traverse le Périgord Vert, passe aux pieds de bourgs de caractères comme Brantôme, Bourdeilles…mais également des falaises d’escalade ou des plages aménagées pour la baignade.

L’Isle : réservée aux sportifs dans sa partie haute, elle s’assagit avant de traverser Périgueux et les 11 passes à canoës de la communauté d’agglomération de Trelissac à Marsac. Elle dessine ensuite une vallée large et ouverte en se dirigeant vers la Gironde.

L’Auvézère : une partie de cette rivière très tumultueuse en amont (reservée aux pratiquants confirmés) ayant alimenté de nombreuses forges et papeteries peut être pratiquée en aval par un public familial.

La Vézère: rivière bordée d’une nature sauvage, surplombée de falaises abritant des sites préhistoriques prestigieux dont 13 sont classés au patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

Le Ceou : les parcours sportifs se pratiquent à l’automne ou au printemps et requièrent une bonne maitrise technique. Le Ceou I-III fait partie de ces parcours ainsi que l’amont de l’Auvézère classe III-IV , l’amont de la Dronne classe II-III, l’amont de l’Isle classe II-III, le Coly classe II (10 km), la Loue classe II-III (Dussac Excideuil 5 km) ou le Bandiat classe I-III (amont Nontron 5 km).

La Dordogne: la « Rivière Espérance » des gabarriers séduit aujourd’hui en canoës-kayac. Elle offre en amont des points de vue imprenables sur des sites médiévaux exceptionnels (Castelnaud, Domme, Beynac…), traverse les vignobles et les coteaux bergeracois avant de rejoindre les plaines girondines. La navigation sur la rivière Dordogne est réglementée par un arrêté préfectoral qui limite les heures d’embarquement.

Des idées de descente
Les moulins de la Dronne
En raison de son débit insuffisant en période d’étiage, la Dronne n’est pas une rivière navigable par les bateaux à fond plat qui naviguaient sur l’Isle, la Vézère ou la Dordogne. Ses rives sont aménagées dès le Moyen Âge pour l’implantation de moulins hydrauliques à farine, doublées de pêcheries. Partez sur la rivière en canoë pour découvrir quelques-uns des plus beaux et des plus anciens moulins de la vallée (moulin de Rochereuil, Moulin du Pont…)
Difficulté : facile
Temps de  parcours : une journée
Télécharger : Fiche